Histoire

 
 

Histoire

 

Avec son histoire très riche, l’île Maurice offre de nombreux musées et lieux d’intérêt culturels à visiter.

 

Tour Martello à La Preneuse

La tour Martello, à La Preneuse, a été construite par les Anglais, entre 1810 et 1846, pour les protéger contre leur ennemi juré : la marine française. Depuis sa restauration, en 1999, la tour est désormais accessible pour les visites guidées.

 

Le Morne

En tant que site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et mais aussi lieu commémoratif de la période de l’esclavage à l’île Maurice, la montagne du Morne est incontournable à visiter. Protégés par des falaises boisées isolées et presque inaccessibles, les esclaves qui s’étaient enfuis ont formé de petits villages dans les grottes et au sommet de la montagne du Morne. Les traditions associées ont fait du Morne un symbole encore bien vivant de la lutte des esclaves pour la liberté, de leur souffrance et de leur sacrifice, pour les pays d’où provenaient les esclaves – le continent africain, Madagascar, l’Inde et l’Asie du Sud-Est.

 

Eureka – « La Maison Créole », à Moka

Cette résidence historique, construite en 1830, compte non moins de 109 portes et vous donnera un aperçu du style de vie des Mauriciens les plus aisés pendant l’époque coloniale.

 

Le Musée Populaire de l’immigration indienne

Aapravasi Ghat (site classé au patrimoine mondial de l’UNESCO)

Ce musée évoque l’afflux de coolies qui sont venus travailler comme ouvriers après l’abolition de l’esclavage à l’île Maurice, en 1835. Aujourd’hui, leurs descendants représentent deux tiers de la population mauricienne. Ce musée folklorique très bien documenté montre en détail la vie quotidienne des travailleurs indiens pendant le dix-neuvième siècle.

 

Musée d’histoire nationale

Un bâtiment colonial français du dix-huitième siècle abrite le musée d’histoire nationale. Des cartes anciennes, des gravures, de la vaisselle, des sabres de pirates et même des fragments de navires naufragés témoignent de la riche histoire maritime de l’île. La pièce maitresse de ce musée fascinant est la cloche retrouvée dans l’épave du St-Géran.

 

Pont Cavendish

Construit en 1856 pour le transport de la canne à sucre, le pont Cavendish, généralement connu sous le nom de « Pont de la Ville Noire », « the black town bridge » en anglais, fut construit à l’origine en bois alors que tous les autres ponts de l’île Maurice étaient en acier. Entre 1908 et 1911, il a été transformé en un pont en béton armé, une innovation à l’époque. Avec ses 155 mètres, il est connu pour être le plus long pont de l’île.

 

Batterie de canons de la Pointe-du-Diable

Pendant l’occupation française, 27 armes de défense contrôlaient l’accès à l’île. La batterie, aussi efficace que redoutable de la Pointe-du-Diable, a longtemps empêché les Anglais de s’approcher de Grand Port.

 

Le lieu de débarquement hollandais

En, 1598, après une violente tempête qui les a propulsés vers la côte de l’île inhabitée, les Hollandais ont été obligés de débarquer à l’île Maurice. Un monument indique le lieu de leur premier débarquement, situé sur la route côtière, près de Ferney, Mahébourg au sud-est, avec la majestueuse montagne du Lion en toile de fond. Promenez-vous sur le petit pont et appréciez la vue sur les petites îles au large de la côte.